MOT-CLEF :   accrochage

« Qu’est-ce qui délimite une œuvre ? Par quel geste inaugure t’elle son territoire, met-elle en scène ses limites, trace-t-elle son périmètre d’exploration ? Quels sont les contours de ce périmètre » ? le travail de Camille Henrot, à forte portée anthropologique, ne tranche pas, ne semble pas vouloir répondre à ces interrogations de « frontières » mouvantes assignées à l’œuvre d’art, soulevées par Nicolas Bourriaud . Loin d’apporter des réponses préconçues, sa quête artistique navigue à la découverte de « nouveaux mondes », d’ « utopies réalisables » proches et lointaines. Mise à l’honneur par sa participation à deux expositions hors pair cet été, « DYNASTY » (regroupant un échantillon d’artistes de la jeune génération française), au palais de Tokyo et Musée d’art moderne, et « Perspectives », à l’espace Culturel Louis Vuitton, Camille Henrot attire tous les regards. Elle est en liste pour le prix « Marcel Duchamp » 2010, visant à confirmer la notoriété grimpante de l’artiste. Le Centre Pompidou vient d’acquérir une de ses installations, Les Cages, qui ponctuera le nouvel accrochage de l’exposition « elle@ » à partir de Septembre.

Toute une vitrine de la section “Immatérielles” est consacrée aux artistes femmes du groupe FLUXUS. Le regroupement de témoignages hétéroclites de premier ordre permet d’insister sur la fusion des formes opérée par le groupe. La vitrine FLUXUS de l’accrochage “elles” rassemble les traces inédites des “happenings”, véritables marques de fabrique du groupe qui considère l’art comme “attitude”, tout en coexistant avec des formes aussi variées que des “boîtes” héritées de l’esprit duchampien, mais aussi cartons d’invitations, tracts, affiches, notebooks, pochettes de disque… Vitrine qui juxtapose des témoignages tanguant entre l’art et la vie, recherches expérimentales, musicales, oeuvres-objets et publications diverses; autant de traces qui soulignent les échanges fructifiants des différentes pratiques artistiques du groupe.

A découvrir, parmi ces riches éléments provenant majoritairement des fonds de la Bibliothèque Kandinsky, des oeuvres de Takako Saito, Yoko Ono, Laurie Anderson, Mieko Shomi, Alison Knowles…

Dans le cadre du nouvel accrochage de l’exposition “elles”, le Centre Pompidou vous propose de découvrir les nouvelles acquisitions des collections contemporaines du musée ce jeudi 27 mai à 19h30. L’accrochage bis permet d’assurer une relève d’oeuvres captivantes, et d’étoffer notre regard sur la création des artistes femmes contemporaines. La visite sera assurée par un conférencier du Centre Pompidou et concernera la section “Immatérielles” de l’accrochage.

Une visite qui permet de mieux envisager la dématérialisation des oeuvres d’art, ses enjeux, sa poésie, ses pièges, en explorant des univers diversifiés et pénétrants.