MOT-CLEF :   ethnologie

La notion de genre, introduite en France par des folles à la fin du XXe siècle (glorieuse période des drag-queens) et revitalisée par le queer américain prend un chemin traditionnellement féministe où les questions homosexuelles et particulièrement masculines sont de nouveau mises sous le boisseau. Après avoir beaucoup participé à la popularisation de cette première mouture, Patrick Cardon, pour éviter tout malentendu et pour échapper définitivement aux nouvelles tentatives de réification, propose d’utiliser le terme et la notion universelle de trans-genre qui recouvrirait celles déconstructivistes de queer, de postcolonial, et d’études culturelles afin de donner intelligemment leurs places à TOUTES les diversités en dehors de tout binarisme et dans une prévision d’hybridité annoncée.

Professeure honoraire au Collège de France, spécialiste des sociétés africaines et amérindiennes, Françoise Héritier y a dirigé le laboratoire d’anthropologie sociale après son mentor Claude Lévi-Strauss.

Ethnographe et anthropologue de renommée internationale, elle a poursuivi son exploration des structures élémentaires de la parenté du côté d’une réflexion sur l’exercice de la parenté, d’une anthropologie du corps et de la violence, d’une socio-analyse de l’inceste et d’une théorie critique de la domination masculine.