MOT-CLEF :   immigration

“Vidéo et Après” vous invite une fois par mois à découvrir l’oeuvre vidéo d’un artiste de la collection du Musée national d’art moderne, et dans le cadre de “elles”, les séances sont consacrées à des artistes de l’accrochage. Ainsi, lundi 19 avril vous seront présentées les vidéos de Zineb Sedira par l’artiste elle même. Née en France de parents immigrés algériens, Zineb Sedira émigre à Londres au milieu des années 1980, décennie qui marque l’essor des théories postcoloniales. Ses lectures de Frantz Fanon, Abdelmalek Sayad, Jacques Derrida nourrissent ses réflexions plastiques et enrichissent sa formation à la Slade School of Arts. Travaillant ausi bien la photographie, l’installation que la vidéo, Zineb Sedira se nourrie de son histoire personnelle pour sonder les notions d’identité et de mémoire.

Lundi 19 avril RDV à 19h au Cinéma 1

Fabienne Dumont est historienne de l’art. Elle s’intéresse ici au travail de Nil Yalter, dont la vidéo-performance “La femme sans tête” ou “La danse du ventre” (1974) est exposée sur les cimaises d’”elles@centrepompidou”. L’installation toute récente intitulée “C’est un dur métier que l’exil III” (2009) montre un autre pan de son travail, dans lequel l’artiste revisite de manière contemporaine d’anciens travaux, car elle a aussi exploré les conditions de vie des populations migrantes en France. Ce projet est présenté à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.