MOT-CLEF :   institutions

Ce vendredi 21 mai 2010 est organisé au MoMA de New York un colloque très attendu « Art Institutions and Feminist Politics Now », auquel participe Camille Morineau, commissaire d’exposition de l’accrochage « elles@centrepompidou ». Le colloque fait suite au succès remporté par l’exposition « elles », initialement prévue jusqu’en mai 2010, reconduite jusqu’en février 2011 avec un nouvel accrochage permettant de valoriser les acquisitions récentes du Musée.

A la veille de la performance d’Andrea FRASER dans le cadre du nouveau festival au centre Pompidou, profitons de sa vidéo, visible dans l’allée centrale du 4eme étage du musée (salle “Feu à volonté”).

Il est aujourd’hui difficile d’ignorer la montée en puissance des artistes femmes sur la scène internationale. Majoritaires dans les écoles d’art, celles-ci s’affirment peu à peu dans un marché jusque-là essentiellement masculin. Les institutions muséales commencent très timidement à reconnaître leur travail (monographie d’artistes femmes, expositions sur l’art féministe, etc.) ; des travaux universitaires commencent à leur être consacrés et récemment un ouvrage synthétique écrit à deux mains par C. Gonnard et E. Lebovici, fait sortir de l’ombre un grand nombre d’entre elles (Femmes artistes/Artistes femmes. Paris 1880 à nos jours, Hazan, 2007).
Les femmes artistes sont pourtant encore largement sous-représentées dans les collections des grands musées (moins de vingt % dans les collections du Mnam, 30 % des acquisitions ces cinq dernières années) et les revendications des Guerrilla girls -ce groupe d’artistes anonymes qui placardent des affiches sur les murs de New York dénonçant la faible présence des artistes femmes dans les musées : « 3% d’artistes femmes au Met contre 83% de nus féminins »- sont encore d’une étonnante actualité. Bien qu’en légère amélioration, le sort des femmes artistes, surtout lorsqu’elles ont au début de leur carrière, est encore parsemé d’embuches.

Le 23 avril 2009, quelques semaines après leur action au FRAC Ile de France, La Barbe intervient à la Force de l’Art, la triennale française d’art contemporain.
 
 
 
 
 
Elles publient à cette occasion le tract suivant - d’une ironie très barbue :
 ”Le Ministère de la Culture et de la Communication, le Centre National des Arts Plastiques et la Réunion des [...]

ART ET GENRE /

Alice Vergara Bastiand est membre de l’équipe du Centre National d’Art Contemporain de Grenoble - Le Magasin depuis 1986, et a coordonné un cursus de formation aux pratiques curatoriales. Les différents métiers qu’elle a pu exercer au Magasin lui ont apporté une connaissance fine des acteurs de l’art contemporain et des enjeux liés à la médiation des œuvres. L’année dernière, elle a donné un cours intitulé “La place des femmes dans l’art” à l’université de Grenoble. Dans cette tribune, Alice Vergara-Bastiand revient sur certaines expositions ayant marqué l’histoire des femmes dans l’art.

Margaret Tait
Mercredi 24 juin / 19h00 / Cinéma 2
Projection de films de la cinéaste et poète

Lars Nittve : Le second musée de nos voeux
Jeudi 25 juin / 19h30 / Petite salle
Dans le cadre de Tumultes dans les collections, Lars Nittve discutera des stratégies qui pourront améliorer la représentation des femmes dans les collections.

Nathalie Djuberg
Jeudi 25 juin / 20h00 / Cinéma 1
Projection de vidéos de l’artiste suédoise

Promenade urbaine avec Matali Crasset
Dimanche 28 juin / 11h00

ART ET GENRE /

Alain Quemin est Professeur de sociologie des arts à l’Université Paris-Est. Il s’intéresse aux mondes de l’art à travers une approche sociologique du marché de l’art et de ses acteurs, des professionnels de l’art et des publics. Ses recherches récentes portent sur l’internationalisation de l’art contemporain. Il s’est notamment penché sur la place des femmes galeristes à New York. Cette tribune analyse la place des artistes femmes dans le secteur de l’art contemporain.

Femmes et artistes : la voie difficile du succès dans le secteur de l’art contemporain
Quelle position les femmes occupent-elles aujourd’hui au sein de la population artistique et accèdent-elles au succès dans des proportions semblables à leurs homologues masculins ?

ART ET GENRE /

Reine Prat est chargée de mission pour l’égalité à la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, Ministère de la culture et de la communication. Dans ce cadre, elle a réalisé en 2006 et 2009, deux études portant sur l’ (in-)égalité des sexes dans le spectacle vivant. Cette tribune fait la synthèse de ces rapports.