MOT-CLEF :   rencontre

À l’occasion de la présentation thématique des collections « elles@centrepompidou », l’association Camille a émis le souhait de faire une donation de l’ensemble de sa collection au Mnam. Composée de 38 œuvres, la collection comprend plusieurs pièces majeures de l’histoire de la création des femmes artistes (Sophie Calle, Rebecca Horn, Véra Molnar, Aurélie Nemours, Louise Nevelson, ORLAN, Gina Pane, etc.). L’association Camille a été fondée en 1985 avec l’aide des Ministères du Droit des Femmes, de la Culture, et du mécénat privé. Composée d’amateurs d’art, elle s’est constituée dans le but de promouvoir et de favoriser la création des femmes artistes. Fort de cette volonté, elle a choisi son appellation en l’honneur de Camille Claudel. Nous avons eu l’occasion de rencontrer une des femmes à l’origine de ce projet, Marie-Claire Valène, co-fondatrice de l’association Camille.

Lundi 17 mai, dans le cadre de “Vidéo et après”, le Centre Pompidou vous invite à une rencontre avec Carey Young. Artiste à part entière relevant des stratégies de l’art conceptuel et de la critique institutionnelle, elle s’approprie les outils et le langage des domaines juridique et d’entreprise afin de démontrer leur emprise dans la vie quotidienne et dans “le monde de l’art”. Elle viendra présenter sa vidéo ” Uncertain Contract”, réalisée en 2008 pour son exposition “Mutual Release”(Thomas Dane Project Space - Londres).

Un rendez-vous incontournable, lundi 17 mai à 19h au Cinéma 1.

“Vidéo et Après” vous invite une fois par mois à découvrir l’oeuvre vidéo d’un artiste de la collection du Musée national d’art moderne, et dans le cadre de “elles”, les séances sont consacrées à des artistes de l’accrochage. Ainsi, lundi 19 avril vous seront présentées les vidéos de Zineb Sedira par l’artiste elle même. Née en France de parents immigrés algériens, Zineb Sedira émigre à Londres au milieu des années 1980, décennie qui marque l’essor des théories postcoloniales. Ses lectures de Frantz Fanon, Abdelmalek Sayad, Jacques Derrida nourrissent ses réflexions plastiques et enrichissent sa formation à la Slade School of Arts. Travaillant ausi bien la photographie, l’installation que la vidéo, Zineb Sedira se nourrie de son histoire personnelle pour sonder les notions d’identité et de mémoire.

Lundi 19 avril RDV à 19h au Cinéma 1

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femme le 8 mars, le Forum des Images des Halles accueille du 11 au 14 mars un cycle consacré au féminisme et cinéma intitulé “Je suis une femme, pourquoi pas vous?”. Cette manifestation, qui au rythme de projections de films d’Agnès Varda, Carol Roussopoulos, de Daniel Jaeggi entre autres, de rencontres et de colloques, nous invite à revenir sur 40 ans de cinéma féministe et à nous interroger sur l’impact des luttes des années 70 sur la société et le cinéma, ne pouvait commencer sous de meilleurs augures. C’est le 7 mars dernier que pour la première fois dans l’histoire des Oscars, une femme remporte la statuette du meilleur réalisateur. Katheryn Bigelow a, en effet, raflé pas moins de six statuettes dont les plus prestigieuses comme meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario, pour son film sur la guerre en Irak “Démineurs”. Un petit pas pour l’humanité, un pas de géant pour le cinéma.

Du 11 au 14 mars au Forum des images des Halles.

Samedi 13 février Parole à la critique accueille Laura Mulvey pour une conférence de 14h30 - 18h00 dans la Petite Salle.
Laura Mulvey, cinéaste expérimentale et professeure d’études cinématographiques à l’université de Birkbeck, inaugure une série de journées consacrées à la présentation d’une scène critique, souvent non traduite. Elle publie en 1975 un article provocateur et novateur sur le cinéma hollywodien intitulé “Visual Pleasure and Narrative Cinema” et initie alors le croisement des gender et des film studies, en s’appuyant notamment sur la psychanalyse. Dans les années 1990, le développement des supports numériques de l’image marque un tournant dans sa pensée. Son dernier ouvrage, “Death 24x a second” (2006), considère la condition du spectateur selon ce prisme original. Le regard a basculé du fétichisme au “spectateur pensif”; une position de pouvoir a commuté en désir de savoir.

Samedi 13 février, 14h30-18h, Petite Salle
Conférence de Laura Mulvey avec Emilie Bickerton, assistante éditrice de New Left Review et auteure de “A Short Story of Cahiers du Cinéma” et Raymond Bellour, écrivain, critique et théoricien français.

Dimanche 31 janvier à 11h30 Un Dimanche, Une Oeuvre accueille la philosophe et professeur émérite de l’université Paris 8, Christine Buci-Glucksmann et l’artiste Najia Méhadji pour nous parler de ses “Fleurs de Grenade”, 2002.

Samedi 30 janvier, “Promenades urbaines” vous donne rendez-vous à 14h sur la piazza devant l’entrée du Centre Georges Pompidou, où vous attendra l’artiste Agnès Thurnauer pour une promenade du musée à son atelier.

“La Femme sans Tête (ou la Danse du ventre)” Nil Yalter
Dialogue de l’artiste avec Fabienne Dumont, historienne de l’art, spécialiste des questions féministes, maître de conférences à Paris-1, Panthéon Sorbonne.
Dimanche 24 Janvier, 11h30, petite salle

21 NOVEMBRE 2009, 17h00, Galerie sud, entrée libre.
Danielle Mémoire, “Façon Early-Messager” dans le cadre du festival Rosebud.
Projection d’une vidéo réalisée par Elizabeth Lennard, et lecture à quatre voix par Danielle Mémoire, Marianne Alphant, Jean-Pierre Criqui et Michel Gauthier.

Rongée par un souci de perfection, Danielle Mémoire a repoussé son ambition d’un livre unique… s’appliquant à la rédaction d’une œuvre qui s’articule autour de son Corpus, elle met en scène des personnages qui se donnent à lire dans la complexité de leurs démarches répétitives.

Quelques éléments pour aborder son écriture avant la rencontre.

Dimanche 15 NOVEMBRE 11h30 -Conférence Un dimanche Une oeuvre

Marie-Ange Guilleminot, La Rotateuse, 1995, dialogue de l’artiste avec Marie-Laure Bernadac, conservateur général du patrimoine.

Musée - Tarifs : 4,50 €, TR 3,50 €, gratuit pour les adhérents