MOT-CLEF :   sammlung-verbund

Grâce à la Sammlung Verbund, à laquelle nous avons consacré un article il y a peu, Birgit Jürgenssen, artiste viennoise au talent remarquable, acquiert aujourd’hui enfin la renommée internationale qui lui revient. Tour à tour dessinatrice, photographe, sculptrice, plasticienne ou artiste de performance, Birgit Jürgenssen a donné naissance à une œuvre extrêmement polymorphe, cherchant à interroger le corps féminin dans toutes ses métamorphoses. Multiple et insaisissable, explorant les voies plurielles de la création, son œuvre se soustrait résolument à toute détermination, à tout langage préconçu. Inventrice de nouveauté, de singularité perpétuelle, Birgit Jürgenssen sera à l’honneur d’une exposition riche de 250 œuvres au Kunstforum de Vienne dés décembre 2010, organisée conjointement par la Sammlung Verbund et le Bank Austria Kunstforum.

La Sammlung Verbund est une collection d’art contemporain viennoise accordant une place de choix à l’art féministe d’avant-garde. En partant d’un travail sur les premières œuvres de Cindy Sherman, la collection s’étend au fur et à mesure, permettant de découvrir une pluralité d’artistes issues des horizons les plus divers. De la colombienne Laura Ribero à Nil Yalter, d’origine turque, en passant par Cindy Sherman ou VALIE EXPORT, la Sammlung Verbund rassemble une gamme prolifique d’expressions artistiques, ou les noms les plus connus côtoient ceux d’artistes moins mises en valeur. Jusqu’au 16 mai, l’exposition «DONNA : L’avant-garde féministe des années 70», aux galeries nationales de Rome offre un panorama palpitant des collections de la Sammlung Verbund en présentant 200 œuvres de 17 artistes dont l’œuvre vise à mettre en abime la question féminine.